Immobilier

Faire une contre-visite immobilière : les différentes étapes !

Contre visite immobilier : comment procéder et réussir ?
Raphaël
Rédigé par Raphaël

Acheter un bien immobilier n’est pas une tâche facile. Il faut d’abord réussir à trouver la propriété qu’il faut et à l’endroit convenable. De plus, le futur propriétaire doit s’assurer de l’acquérir à un prix profitable compte tenu de ses avantages et de ses vices. De nombreuses précautions sont donc recommandées pour ne jamais regretter d’acheter sa maison. Parmi celles-ci figure la contre-visite immobilière.

Qu’est-ce qu’une contre-visite immobilière ?

Une contre-visite immobilière, c’est de façon basique, une nouvelle visite d’un bien qu’on désire acquérir. Ce qui fait sa particularité, c’est que le futur propriétaire vient dans un esprit critique. Il arrive donc dans un état d’esprit contraire à la première fois où il était beaucoup plus admiratif des locaux. Ainsi, il vient  sur les lieux avec une liste de points à vérifier lors d’une contre visite pour passer la propriété au peigne fin.

De quoi se compose une contre-visite ?

Une contre-visite immobilière, pour bien jouer son rôle, doit suivre certaines étapes bien précises. Ces dernières sont développées dans cette section.

Vérifier l’intérieur du bien immobilier

C’est le moment de contrôler certains points fondamentaux comme l’état des installations électriques, celui de la toiture, des murs, du sol et des combles. Il est important de garder sur soi un agenda afin de ​consigner toutes les remarques faites. Ainsi, il faut ​écrire les divers éléments qui ont peut-être besoin d’être réparés ou changer. Ce peut être les interrupteurs, les portes, la ventilation, le robinet, etc. Selon les termes du contrat ce sera soit au précédent propriétaire de prendre en charge la réparation soit à vous même, acquéreur. Dans ce dernier cas vous auriez besoin de différents professionnels : vitriers, menusiers, plombiers, etc. S’il s’agit d’une copropriété, pensez à voir de près les parties communes.

Vérifier les alentours du bien immobilier

Il est également important d’inspecter l’extérieur et les alentours. Une jolie maison dans un environnement sans transports et sans commerces ne sera pas aussi attractive qu’une autre implantée dans une zone dynamique. Il faut donc vérifier des détails comme la proximité des écoles, des officines, des centres de santé, etc. Pour ceux qui ne supportent pas le bruit, il serait avisé de voir si des nuisances sonores ne sont pas présentes dans l’environnement immédiat.

Faire vérifier les lieux par des professionnels

L’avis personnel peut ne pas être aussi réaliste que celui d’un professionnel. Et cela pour la simple raison que, n’étant pas du domaine, le futur propriétaire risque d’ignorer l’ordre normal des choses. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de se faire accompagner de quelques professionnels qui viendront donner leur expertise. Il peut s’agir d’un architecte pour estimer si la propriété vaut réellement son coût d’achat. Il peut aussi jouer plusieurs rôles comme :

  • Vérifier s’il y a des travaux à entreprendre et se rassurer de leur faisabilité ;
  • Évaluer le budget du client par rapport au montant à prévoir pour les travaux ;
  • Voir si le bien immobilier respecte les réglementations.

Quelques conseils pour réussir une contre-visite immobilière

Pour faire sa contre-visite, il est recommandé de venir accompagné d’un proche. Il faut aussi penser à faire son mémo. C’est très important pour ne pas oublier certains détails surplace. Comme mentionné plus h​aut​, un stylo et un agenda sont utiles pour prendre des notes, mais ce n’est pas tout. D’autres équipements doivent être également emportés comme le mètre laser, la lampe torche, etc. Enfin, prévoir la visite un jour où l’on est vraiment libre de même que le professionnel.

​​

Articles similaires

À propos de l'auteur

Raphaël

Raphaël

Laissez un commentaire