Quelques jours à la découverte des Sheep anglais

sheep1A l’occasion du salon ovin anglais : le Sheep Day, une quinzaine d’éleveurs et de de techniciens de la région PACA ont fait le voyage pour découvrir les innovations techniques présentées mais aussi des producteurs d’agneau anglais et un marché.

 

 

 

 

 

Petit point statistique, le Royaume Uni compte environ 12 millions d’ovin (6 millions pour l’Angleterre).

Le sheep day est un salon anglais ovin qui se tient une fois tous les 2 ans à Malvern (Sud Ouest de l’Angleterre près de la frontière galloise). C’est le Tech’Ovin britannique. On a pu noter que les stands y étaient un peu plus nombreux. Beaucoup de matériels étaient présentés, mais à quelques aménagements près, le même est disponible dans la région. Cela a été aussi l’occasion de rencontrer l’interprofession viande anglaise et son programme « Better Return ». C’est l’équivalent de Inn’Ovin avec pour objectif d’améliorer les revenus des éleveurs ovins avec des outils de démonstration très concrets. Peut-être les verra-t-on bientôt en France.sheep2

Le groupe a également pu visiter 3 exploitations ovines : un sélectionneur avec 200 brebis Texel et 40 blue texel, une exploitation mixte avec 150 bovins et 850 ovins et un nouvel installé avec 200 brebis lleyne (une race « easy care » : facile à mener). Le groupe a été surpris par l’engraissement quasi exclusivement à l’herbe des agneaux. Et oui, l’herbe pousse plus verte chez nos voisins anglais !

Enfin le groupe a visité un marché aux bestiaux anglais. Chaque éleveur y amène ses lots d’animaux (souvent de l’ordre de la dizaine d’agneau) et les ventes s’y déroulent aux enchères. Les marchés sont nombreux (environ un par « canton ») et sont hebdomadaires. 60% de la production ovine y est écoulé.

Ce voyage a été l’occasion pour tous de voir ce qui se fait ailleurs. Ce n’est pas forcément mieux ou moins bien, c’est différent, adapté à un autre contexte mais très enrichissant.

 

 

 

 

TOP