Energie Entreprise

Comment le gaz naturel arrive-t-il chez vous ?

Comment le gaz naturel arrive-t-il chez vous
Raphaël
Rédigé par Raphaël

Combustible naturel et écologique fortement utilisé dans les zones froides et semi-froides de la planète, le gaz naturel est l’une des principales sources de chaleur des ménages de France.

Acheté essentiellement en Europe et quelque peu en Asie, le gaz utilisé en France provient en grande partie de la Norvège, le pays scandinave étant de tous les fournisseurs du combustible, celui dont les coûts sont les moins chers sur le marché.

Mais comment le gaz naturel arrive-t-il chez vous ? Zoom dans cet article sur le chemin que suit le gaz naturel de son lieu de production à son lieu d’utilisation que sont nos maisons.

Les deux moyens d’importation du gaz naturel

La France ne produit presque pas de gaz naturel. Pourtant, sa consommation avoisine les 500 térawattheures (TWh) en 2019. Avec ce volume impressionnant, le pays a fait son entrée dans le Top 20 des pays consommant le plus ce combustible écologique.

Pour rappel, l’hexagone est l’un des rares pays de ce Top 20 ne produisant pas sur son sol le plus propre et le plus écologique des combustibles naturels non renouvelables.

Deux principaux moyens d’importation sont utilisés pour faire entrer le gaz naturel sur le territoire français. Il s’agit d’une part des gazoducs passant par des frontières terrestres de l’hexagone, et d’autre part des bateaux via les ports.

La voie terrestre via les gazoducs

La France compte 8 pays limitrophes, à savoir Andorre, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, le Luxembourg, la Principauté de Monaco et la Suisse. La France partage des gazoducs de transport de gaz naturel avec 5 de ces pays.

C’est par le biais de ces réseaux souterrains hautement sécurisés et étanches que la France satisfait à 70% de ses besoins en gaz naturel. Selon Gazmagazine, ce gaz importé par voie terrestre est essentiellement du gaz sec et diffère donc du gaz humide ou liquéfié, qui lui est importé par voie maritime, via les ports, notamment ceux disposant de terminaux méthaniers.

Pour rappel Gazmagazine est un magazine numérique appartenant à la multinationale russe Gazprom. Il est spécialisé dans le domaine des énergies renouvelables et se pose en expert sur toutes les questions de gaz naturel.

La voie maritime

Estimé à environ 30% du volume total importé, le gaz naturel introduit dans l’hexagone par voie maritime l’est quasi exclusivement sous forme liquide. Encore appelé Gaz Naturel Liquéfié (GNL), il est d’abord stocké et transformé avant d’être injecté dans les réseaux de distribution existants sur le territoire français.

La voie maritime, qui est la plus ancienne voie d’importation de gaz naturel est de moins en moins utilisée en raison des progrès scientifiques qui ont permis de maitriser convenablement le processus de transport de gaz sec. Par ailleurs, elle est plus couteuse et moins écologique que l’option des gazoducs et autres réseaux souterrains de transport.

Les moyens de diffusion du gaz naturel

Une fois importé, le gaz naturel ne se dirige pas directement vers les ménages. Il est en effet stocké, conservé, et parfois transformé avant d’être propagé de manière méthodique dans les systèmes internes de diffusion de gaz naturel qui alimentent les ménages de France.

On distingue actuellement 2 sociétés de distribution de gaz naturel en France. Ces deux sociétés concentrent une vingtaine de centres de stockage, de conservation et de transformation du combustible. Toutefois, comme expliqué ici, le secteur est fortement réglementé afin d’éviter toute envolée des prix.

Les centres de stockage

Estimés à plus d’une vingtaine dans tout l’hexagone, les centres de stockage de gaz naturel fonctionnent un peu comme des réservoirs des voitures. Ils servent à emmagasiner et à conserver le gaz durant les périodes de faible ou moyenne utilisation afin de le rendre disponible si nécessaire.

En effet, il a été remarqué que la consommation de gaz naturel en hiver est 6 fois supérieure à celle de l’été. Deux sociétés effectuent cette mission au profit de la communauté. Dénommées Storengy et Terega, ces sociétés ont recours à trois des 4 techniques de stockage de gaz naturel à savoir :

  • Le stockage en cavités salines ;
  • Le stockage en nappes aquifères ;
  • Le stockage dans des gisements épuisés.

Le dernier procédé de conservation du gaz naturel est sa liquéfaction en GNL. Ce procédé n’est pas utilisé en France.

Le transport vers les maisons

C’est la dernière étape du processus. Les 2 sociétés de distribution disposent dans toute la France de près de 200 mille kilomètres de canalisations souterraines sécurisées. C’est dans ces tuyaux que passe à une pression modérée et constante le gaz naturel sous sa forme utilisable dans les foyers.

En somme, de son centre de production à votre diffuseur domestique, le gaz naturel parcourt des centaines, voire des milliers de kilomètres. Au cours de cette distance, il est raffiné et rendu utilisable sans risque.

C’est au cours de ce périple que le gaz naturel perd sa force destructrice et garde uniquement son action bienfaitrice, en tout cas tant qu’il est utilisé conformément aux règles sécuritaires qui sont en vigueur.

Articles similaires

À propos de l'auteur

Raphaël

Raphaël

Laissez un commentaire