Fromages Fermiers

Plaquette à télécharger "Les chiffres clés de la filière caprine"

La filière fromagère fermière de Provence Alpes Côte d'Azur

Quelques chiffres

La filière fromagère fermière régionale c'est un peu plus de 400 producteurs caprins, bovins et ovins tous confondus.
La production caprine domine largement avec 330 éleveurs caprins qui représentent 16 000 têtes.
On dénombre une cinquantaine d'éleveurs bovins fromager fermier (1 000 vaches).
30 éleveurs sont spécialisés dans la production de fromages de brebis à la ferme.F1-BR

La répartition des élevages est relativement homogène sur le territoire régional. Avec 50 % des ateliers en zone de montagne, les fromagers fermiers contribuent à la préservation des espaces naturels et témoignent de la possibilité du maintien d'une activité dans ces zones difficiles.

La production régionale de lait de chèvre est estimée à 7,2 millions de litres (soit 22 000 l / exploitation).
La production fromagère fermière annuelle est estimée à 1 500 tonnes dont 1 000 tonnes pour les seuls fromages de chèvres.

 

Des exploitations familiales, des élevages spécialisés

Les élevagePhoto_007s sont de taille modeste (50 chèvres, 130 brebis, 20 vaches en moyenne par troupeau), composés de petits ateliers fromagers à caractère familial. La région PACA demeure à l'écart des évolutions nationales : concentration des effectifs d'animaux dans de grosses unités, diminution du nombre de petites exploitations…
Ces tendances s'expliquent par la spécialisation fromagère fermière des élevages régionaux avec une valorisation moyenne du litre de lait élevée (1,95€/l pour les caprins)

La spécificité fromagère fermière de la région reste remarquable, surtout en production caprine et ovine, cette spécificité contribuant à l’image de qualité de la filière.

Le secteur laitier est centré autour d’une dizaine d’artisans, de taille modeste et qui restent dans une “logique fermière” (forte diversification de produits, circuits locaux, produits haut de gamme permettant une valorisation élevée du litre de lait).
Bien que réduit, ce secteur peut constituer un potentiel d’installation et de développement de la filière.

 

Des produits diversifiés, à haute valeur ajoutée

Ces filières ont opté pour des produ17vente_de_fromagevctions à forte valeur ajoutée, largement tournées vers la vente directe et les circuits courts à dominante régionale (vente à la ferme, sur les marchés, intermédiaires locaux...), la vente collective tend à se développer.

La production fromagère est très diversifiée, à côté du "chèvre" lactique dominant, vendu frais ou plus ou moins affiné, les producteurs offrent des produits plus typés : Banon, Tome de Provence, chèvre à l’huile, Tome pressée.....
Cette diversité est un atout commercial pour les exploitations et une richesse pour le développement de la filière, mais elle doit être structurée pour construire une image fromagère forte et lisible.

Depuis 10 ans, la profession s’est engagée dans une politique d’identification des produits : Charte Régionale Fromages Fermiers, marques collectives, reconnaissance en A.O.C. du Banon.

 

TOP