Divers

Qu’est-ce que INTERBEV et quelles sont ses missions ?

INTERBEV : Tout savoir sur cette association interprofessionnelle
Lucas Paul
Rédigé par Lucas Paul

De nos jours, les travailleurs qui exercent dans un même secteur d’activité préfèrent se mettre en association. C’est d’ailleurs dans ce cadre que les acteurs de la filière bétail et viande ont créé INTERBEV. Cependant, cette association ne dispose pas encore d’une bonne cote auprès des consommateurs. Vous découvrirez dans cet article toutes les informations essentielles sur INTERBEV qui vous permettront d’en savoir plus.

Historique de INTERBEV

INTERBEV désigne l’association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes. Elle est fondée en 1979 et regroupe les principaux acteurs de la filière viande bovine. À l’époque, sa création fut l’initiative de dix familles professionnelles qui exerçaient dans le secteur bovin.

Ainsi, avec l’adhésion de plusieurs autres corporations, des filières se sont ajoutées à celle du bovin. L’association est alors devenue une interprofession qui s’occupe désormais des espèces de la catégorie des ovins, équins, veaux et caprins.

Description de INTERBEV

INTERBEV est constituée de 20 organisations professionnelles. Elle est structurée en cinq (5) sections : bovine, veau, ovine, caprine et équine. Aussi, les sections sont composées de quatre (4) corporations que sont :

  • La Production ;
  • La Mise en marché ;
  • L’Abattage, commerce de gros et transformation ;
  • La Distribution.

Par ailleurs, chaque corporation de l’interprofession est assignée aux familles professionnelles. Ainsi, les familles qui composent les quatre collèges sont :

  • Production : FNB, FNO, FNC, FNEC ;
  • Mise en marché : FFCB, Coop de France, FMBV, ELVEA, SDVF, Groupe des associations d’éleveurs ovins ;
  • Abattage, commerce de gros et transformation : FNEAP, FNICGV, Coop de France, Culture viande, CFBCT, COOPBOF, CNTF ;
  • Distribution: CFBCT, CNTF, FCD, FBHF, Restau’Co.

En outre, INTERBEV dispose de vingt (20) comités installés dans les régions. Ces derniers sont alliés au collège régional.

Missions de INTERBEV

Les missions de l’interprofession s’articulent autour de trois axes principaux. Il s’agit de :

  • La représentation ;
  • La concertation ;
  • L’action.

La représentation

INTERBEV apparaît comme une incontestable représentante de la filière bétail et viande. Elle possède effectivement une grande réputation pour être la porte-parole de tous les professionnels exerçant dans les secteurs en question. En outre, elle est très remarquable auprès des institutions nationales et internationales.

De plus, cette représentativité est créditée par les différents acteurs de l’association ainsi que toutes les instances nationales qui la constituent. Par conséquent, elle est placée au premier plan dans la défense de la cause de l’évolution de cette filière.

La concertation

C’est une mission capitale de l’interprofession. En effet, elle a l’obligation de déterminer des opinions communes aux 20 organisations qui la composent. Toutefois, les intérêts de celles-ci peuvent diverger. Mais c’est le rôle de l’association de leur trouver un meilleur cadre de discussions, d’échanges et de réflexions collégiales. Ceci a pour but d’aboutir à un consensus.

Ainsi, cette occasion de dialogue et de concertation qu’offre INTERBEV à ces fédérations professionnelles a un important avantage. En effet, elle donne de la valeur aux décisions prises dans le cadre du développement de leur filière.

L’action

Pour soutenir les acteurs de la filière, ce regroupement met à la disposition de ses membres des outils réguliers. En outre, elle procède à des démarches nécessaires pouvant assurer l’amélioration durable de leur pratique. Aussi, elle met en pratique ses engagements sociaux sur l’environnement, la protection animale, la santé et la nutrition.

Elle expose d’ailleurs des programmes de communication instructive de grande importance. Ils sont accessibles au grand public et visent trois objectifs principaux :

  • Valoriser la filière, ses métiers et ses pratiquants ;
  • Mettre en valeur les viandes de bœufs, de veaux, d’agneaux et de chevreaux ;
  • Apporter des éclaircissements aux points d’ombre qui se créent chez les personnes autour de la filière.

En somme, ces programmes ont été élaborés pour persuader de la qualité et du professionnalisme dont fait l’objet la filière de l’élevage et des viandes. C’est pourquoi des professionnels passionnés usent de leur savoir-faire pour définir des produits de qualité incontournables au bien-être des consommateurs.

Financement INTERBEV

En tant qu’organisation, des cotisations interpersonnelles sont fixées pour assurer son fonctionnement. De plus, elles impliquent tous les niveaux de la filière bétail et viande. De plus, elles sont régies par un arrêté ministériel. Ce qui qui témoigne de leur caractère obligatoire.

INTERBEV perçoit un quota sur les produits des espèces bovine, ovine, équine et caprine. Aussi, elle prélève une cotisation sur les animaux vivants de ces espèces et qui sont exportés. Toutefois, un contrôle rigoureux est fait de l’usage des ressources financières résultant des cotisations interpersonnelles. Ce suivi des fonds est réalisé par deux instances investies spécialement pour la cause. Il s’agit :

  • Des commissaires aux comptes de l’association ;
  • D’un expert en économie et finances, représentant de l’État.

D’autre part, le versement des cotisations est effectué par les personnes ayant réalisé les opérations de vente ou d’exportation. Par conséquent, pour les viandes des espèces abattues, le versement est fait par le propriétaire de l’animal. Par contre, pour les animaux vivants expédiés, c’est celui qui a élevé l’espèce et qui en est le propriétaire.

Articles similaires

À propos de l'auteur

Lucas Paul

Lucas Paul

Laissez un commentaire